Ce forum est fermé, merci à tous pour cette incroyable aventure ♥️

Partagez | .
 

 Rin Sôma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Rin Sôma   Jeu 13 Fév - 14:03




Rin Sôma
« Ne me gronde pas ! »



who i am

Bonjour ! Je m'appelle Isuzu Sôma mais mes amis me surnomment Rin. Je suis né(e)  le ??/??/??? et de ce fait j'ai donc 17 ans. Côté cœur, je suis célibataire, sachant que mon orientation sexuelle est hétéro. J'appartiens au groupe maudits Sôma. Je suis lycéenne. Je suis une personne froide, distante, colérique, fragile; mais aussi facilement gênée, introvertie, passionnée, déterminée.


this my story

Une pierre qui dévale la pente, qui roule, roule... De plus en plus vite jusqu'à se fracasser en bas de la colline. Voilà comment Rin perçoit sa vie.

Dans son enfance Rin était une petite fille épanouie. De jolies joues d'enfant et un sourire plein d'innocence. C'était une enfant heureuse. Elle n'avait aucun soucis, ses parents l'aimaient beaucoup et sa maison était un foyer chaleureux. Non, elle n'avait pas de problème comme les autres maudits. Même Ren le lui avait dit une fois. Oui, Isuzu était comblée à cette époque. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Un peu trop, peut-être...

« Papa, maman, pourquoi vous êtes toujours si joyeux ? Êtes-vous vraiment heureux ? »

Ce fut la première et dernière fois que l'enfant prononça ces mots. Les masques tombèrent et après ça tout s'effondra. La pierre commença alors lentement mais sûrement à glisser.
A partir de ce jour, ses parents devinrent haineux avec elle. Ils ne l'avaient jamais aimé, mais ils la supportaient. Ils avaient joué la comédie, créant un bonheur factice qui n'avait plus lieu d'être. Tous les matins, la jeune fille se posait les mêmes questions. Est-ce qu'ils sont de bonne humeur ? Est-ce qu'ils vont me disputer ? Vont-ils m'ignorer ? Que faire pour me faire pardonner ? Et c'était toujours avec une boule au ventre qu'elle se levait de son lit.
En pleine dépression, culpabilisant sans réaliser que ce n'était pas de sa faute, la maudite dormait très mal la nuit. Elle ne mangeait presque pas, à vrai dire sa mère la laissait se débrouiller et ne s'occupait même plus de ses repas. Parfois, il arrivait que son père la gifle dans un excès de colère mais la brune ne répliquait jamais. Elle encaissait tout, pensant qu'un jour ses parents lui pardonneraient et que tout pourrait redevenir comme avant.
Et la pierre qui roulait accéléra...

« Tu n'as plus besoin de renter chez nous. Je ne sais plus du tout comment t'aimer. »

… pour se briser une première fois.

La jeune fille, au collège à l'époque, s'était évanouie en pleine rue car trop faible. Et quand Hatsuharu et Kazuma l'avaient emmenée à l'hôpital, c'était les mots que sa mère lui avait jeté à la figure. Ce fut comme un coup de couteau. La jeune fille s'effondra, désorientée, paniquée et brisée. Si on ne voulait pas d'elle, si on n'avait pas besoin d'elle, si on ne l'aimait pas... que lui restait-il ? Qu'est-ce qu'elle allait pouvoir devenir ?
Ce fut là que Haru intervint, criant à la mère de Rin de s'excuser. Et les mots qui sortirent de la bouche de l'enfant à l'époque furent un fin fil d'espoir auquel se raccrocher pour la brune. Elle le remercia en larme.

Ce fut la dernière fois qu'elle vit  ses parents. Il fut décidé qu'elle habiterait chez Kagura, mais elle ne se sentait pas bien dans ce foyer où la bonne humeur emplissait chaque pièce. Elle passait ses journées enfermées dans sa chambre. Et dans ces moments là, de sombres pensées l'envahissaient. De la colère, de la tristesse. Elle se demandait ce qu'elle avait fait de mal, qu'est-ce qui n'allait pas. Et toujours, c'était dans ces moments là que Hatsuharu apparaissait. Petit à petit, au fil des jours, des semaines, des mois... le jeune  homme lui redonna goût à la vie. Un de peu lumière revenait dans le cœur d'Isuzu. Elle retrouva le sourire et des joies simples... jusqu'à tomber désespérément amoureuse du bœuf. La jeune fille savait qu'elle n'avait pas le droit, qu'on risquait de la punir pour ça, mais elle n'arrivait plus à raisonner. Elle voulait Hatsuharu, et ce sentiment réciproque lui apporta un bonheur comme jamais elle n'en avait connu avant. Pendant un instant, la brune crut la pierre allait enfin cessé de rouler.

« On m'a dit que tu sortais avec Hatsuharu. »

Mais elle ne ralentit que pour mieux s'effondrer.
Akito savait. Akito savait. Ces mots se répétaient dans l'esprit du cheval telle une sonnette d'alarme. Qui ? Quelqu'un les avait vu ? Alors qu'elle paniquait, le chef de famille lui demanda qui avait fait le premier pas. Qui devrait recevoir sa colère. Rin ne réfléchit pas. Pour protéger son bien aimé, elle affirma que c'était elle.

Et la pierre se brisa.

« Tu sais, on n'a plus besoin de toi. »

Ce fut à ces mots qu'Akito la fit tomber du premier étage. Seul Hiro fut témoin de la scène. Après avoir été une nouvelle fois hospitalisée, Rin décida de quitter Haru. Elle lui cracha à la figure qu'elle ne voulait plus le voir, qu'elle ne l'aimait plus. Chaque mot déchirèrent son cœur, mais c'était nécessaire pour le protéger, le protéger d'Akito et d'elle-même. Et ce jour là, elle décida qu'elle ferait tout pour trouver une solution à la malédiction et délivrer Hatsuharu... même si pour cela, elle devrait rester seule.

~♥~♥~♥~♥~♥~♥~

Rin est une jeune femme grande et mince, ses longues jambes rappelant sans mal le cheval avec lequel elle est associée. Elle a une taille fine, mais cela s'apparente plus à de la maigreur car elle oublie souvent de manger, ce qui n'arrange rien à sa santé fragile. Toutefois, malgré ça, elle dispose d'une généreuse poitrine. Si la maudite prenait les quelques kilos dont elle a besoin, elle pourrait sans aucun doute faire mannequin.  Ses yeux sombres s'accordent avec ses longs cheveux noirs qui lui arrivent jusqu'au bassin. Elle les garde détachés la plupart du temps mais il lui arrive de les attacher en deux couettes de part et d'autres de sa tête. Cette coiffure reste rare toutefois car elle n'aime pas beaucoup dévoiler son dos où se trouve la cicatrice de quand elle était tombée. Elle n'aime pas cette marque blanche et épaisse qui lui rappelle sans cesse cet épisode de sa vie. Paradoxalement, ça ne la dérange pas de mettre des hauts décolletés dans le dos...
Au niveau vestimentaire, Rin s'habille non pas comme une petite fille mais vraiment comme une femme, du moins quand elle ne porte pas l'uniforme de son lycée. De longues bottes qui montent jusqu'aux genoux, des jupes qui mettent en valeur ses hanches ou de longues robes élégantes et des hauts en décolleté. Elle aime bien avoir quelques accessoires qui dénote un peu aussi, comme un foulard à imprimés léopard ou encore une petite ceinture autour de la cuisse. Il est possible qu'Haru l'ait influencée de ce côté là.

Sous sa forme animale, Isuzu est un grand cheval tout en finesse qui doit faire dans les 1m73 de garot. Sa robe est d'un noir parfait sans aucune tache de gris et ses crins sont ébènes.

Pour le caractère, et bien... On pourrait dire que Rin est tel un étalon sauvage. Fière, elle ne se laisse pas approcher facilement et fait en sorte de ne jamais laisser paraître la moindre faiblesse.  Et pourtant, la jeune fille en a beaucoup. Mais elle s'est forgée une carapace pour étouffer ses souffrances et ne rien montrer de ce qu'elle peut ressentir aux autres. Ses nerfs sont assez fragiles, ce qui fait qu'elle peut rapidement se mettre en colère et crier. Elle n'hésitera pas non plus à frapper si besoin, et chacun sait qu'un coup de sabot n'est jamais agréable.
Froide, cassante et même blessante, elle fait tout pour qu'on ne cherche pas à s'occuper d'elle. Et pourtant, sous ses airs solitaire elle a un manque d'affection et de reconnaissance énorme. Si on réussit à briser sa carapace, on pourra alors découvrir une jeune femme timide mais loyale et qui se soucie beaucoup de ses proches. Mais elle se refuse à fuir, à s'ouvrir, à chercher la sécurité dans les bras de quelqu'un, sinon elle aura l'impression d'être faible.
Rin est aussi une personne passionnée. Quand elle aime, ça sera toujours sans compter. Une obsession presque qui la rend accro à l'être aimé. Elle se juge parfois elle-même comme un parasite qui s'accroche jusqu'à étouffer l'autre. Mais c'est cette passion qui fait d'elle quelqu'un de déterminé et têtu. Quand elle décide quelque chose, elle s'y tient et ira jusqu'au bout, qu'importe les moyens. Elle est prête à tout pour réussir son objectif.



behind the screen

Âge • 21 ans
Pseudo • Yumeless ( Double compte de Erin ! =D )
Avatar • Rin Sôma
Ville • //
Avis sur le forum • Toujours très bien. =)

FICHE PAR ROMANE



Dernière édition par Rin Sôma le Jeu 13 Fév - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité


MessageSujet: Re: Rin Sôma   Jeu 13 Fév - 15:43

*.* Je t'aime toi <3

Sinon on se remet quand ensemble? haha
Revenir en haut Aller en bas


kyoya etudiante
avatar


En savoir plus...
Âge: 19 ans
Malédiction: Signe de la Biche
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Rin Sôma   Jeu 13 Fév - 16:18


    Re-bienvenue, alors :3

    Bon, ta fiche est très bien, quasiment parfaite (quelques petites fautes), je n'ai rien à redire. La vie de Rin défile devant nos yeux quand on lit, et tu l'as joliment mis en scène par la métaphore de la pierre qui roule. Je pense que tu interpréteras très bien le personnage. Il manque simplement la description physique de l'animal en qui elle se transforme, si tu peux ajouter cela.

    Bon, tu as déjà joué Rin et je sais que tu maîtrises bien le personnage, mais j'ai bien envie de te faire passer un petit test RP ~ (conventions conventions)
    Alors, en 400 mots minimum, tu dois raconter les premiers jours de la vie de Rin chez Kagura, en passant par son mal-être, par ses fugues, et surtout par l'aide d'Haru. Huhu, bon courage !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rin Sôma   Jeu 13 Fév - 16:37

Merci beaucoup ! ^_^ Je posterai le test rp à la suite dès qu'il sera fait.

Haru > Alors, pour ça... il faut d'abord te frapper avec ma perfusion quand je serai à l'hôpital pour bien respecter la chronologie de l'histoire. xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité


MessageSujet: Re: Rin Sôma   Jeu 13 Fév - 17:12

Haha pas de problème, je préfère encore mourir sous tes coups que de vivre sans toi <3
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Rin Sôma   Jeu 13 Fév - 18:35

Et voilà mon test rp ! Le sujet était plus difficile qu'il en avait l'air finalement, je m'étais trop étalée niveau chronologie et j'ai dû retravailler mon texte. J'espère que ça ira. =)

Test rp :

    « Ta chambre est ici, Isuzu. Tu peux t'y installer tranquillement. »

    Un sourire plein de bienveillance. Rin détourna le regard et hocha faiblement la tête pour montrer qu'elle avait compris et la mère de Kagura s'éloigna pour lui laisser un peu d'intimité. La jeune fille passa la porte qu'elle referma aussitôt. Elle s'appuya contre tandis que ses yeux fatigués détaillaient la pièce. C'était une chambre toute simple dont les murs avaient été peint en bleu pastel. Une couleur douce, qui donnait un sentiment de protection, d'apaisement. Elle n'aimait pas. Isuzu se redressa et elle alla vers le lit où elle se laissa tomber. La jeune fille ferma les yeux. Ça sentait encore la lessive. Ils avaient dû nettoyer la chambre de fond en comble pour l'accueillir. Ce genre d'attention aurait fait plaisir à n'importe qui, mais Rin n'avait pas envie d'être ici. Elle, qui était si inutile et imparfaite, qu'avait-elle à faire dans cette maison ? Ses mains se crispèrent sur les draps. Non, ce n'était pas sa place, ici. Elle-

    Toc toc toc !

    La brune sursauta, ce qui fit tomber quelques unes de ses longues mèches devant ses yeux, et regarda autour d'elle. La source de ce bruit n'était autre qu'un jeune garçon aux cheveux anormalement blancs pour son âge de l'autre côté de la fenêtre. Haru. Ce dernier articula un « Tu viens ? » que la jeune fille lut sur ses lèvres plus qu'elle ne l'entendit. Elle se redressa alors et ouvrit la fenêtre.

    « Que fais-tu là ? demanda-t-elle.
    -Je suis venu te chercher, répondit simplement le garçon avec sa nonchalance habituelle. Tu viens ? »

    Si Rin fit mine d'hésiter quelques secondes en vérité elle avait déjà fait son choix. Elle enjamba la fenêtre sans plus cérémonie et elle suivit le bœuf. Ce dernier l'emmena manger une glace en ville, ce qui ne fit pas de mal à la demoiselle qui avait beaucoup de carences, et l'espace de deux heures la jument put oublier tous ses soucis. Il n'y avait plus de parents qui lui disaient ne pas l'aimer, plus de blessures, plus de maison où elle étouffait et de tristesse. Juste la présence chaleureuse de Haru. Elle regretta de devoir rentrer chez Kagura si vite. A peine arriver, le sanglier vint l'enlacer en lui demandant de ne plus partir comme ça, qu'elle s'était inquiétée. Rin la repoussa rapidement et elle retourna à sa chambre. Elle n'aimait pas cette maison.

    Le jour suivant fut semblable. Elle restait dans le noir de sa chambre, ne bougeant pas pour aller manger si bien que la mère de Kagura venait directement lui apporter un plateau repas. C'était la seule intrusion de la journée dans sa chambre. Kagura allait à l'école aujourd'hui, alors elle avait la paix. Tout le monde avait pensé qu'il fallait laisser un ou deux jours à Isuzu pour s'habituer à la maison avant de retourner en cours. Mais la jument n'était pas sûre de vouloir s'y habituer, ni même d'aller mieux. N'était-il pas mieux qu'elle disparaisse ?

    « Tu ne manges pas ? Ça à l'air bon pourtant, souffla Hatsuharu qui s'était accoudé à sa fenêtre ouverte. »

    Surprise, Rin regarda avec étonnement le garçon s'introduire dans sa chambre. Elle se demanda un instant s'il la surveillait, ce qui ne lui plaisait pas, pour apparaître deux fois de suite au « bon » moment, comme pour volontairement l'empêcher de déprimer. Elle fronça les sourcils avant de voir sur son réveil qu'il était déjà seize heures trente. Ah, non. C'était l'heure à laquelle Haru finissait les cours. La même heure que la veille. Non, il ne l'espionnait pas. Il venait simplement la voir quand sa journée était terminée... et ça fit plaisir à la jument qu'il prenne le temps de passer.

    Quatre jours après qu'elle soit arrivée chez Kagura, la jeune fille dû reprendre les cours. Alors qu'elle enfilait son uniforme scolaire, elle croisa son reflet dans le miroir de l'armoire. Elle avait des cernes sous les yeux, dormant mal, sa peau était pâle et ses épaules étaient maigres, osseuses. Elle se trouva affreuse, et cette vision d'elle même lui fit peur. Elle paniqua alors, comme de peur que quelqu'un ne vienne lui faire des reproches, et elle s'enfuit par la fenêtre. Elle prit la direction des bois sans réfléchir, sans se soucier que ses pieds se blessent sur le sol. Mais faible et peu habituée à un tel effort, elle s'écroula rapidement avant de se changer en cheval. Elle avait mal à la tête, elle devait avoir de la fièvre. La jument ne se sentait pas la force de se redresser, alors elle resta simplement allongée sur le flanc, la respiration irrégulière, et elle ferma les yeux. Rin n'en est pas sûre, mais il lui semble avoir perdu connaissance à cet instant. Pas longtemps. Peut-être dix minutes, vingt maximum. Toujours est-il que lorsqu'elle ouvrit les yeux, Haru était devant elle et elle était de nouveau humaine. Le garçon l'avait recouvert de ses vêtements pour cacher sa nudité.

    « ça va ? Tu es malade ? »

    Elle secoua la tête bien que c'était sans doute faux avant de se redresser difficilement. Haru lui tourna le dos le temps qu'elle se rhabille puis il la ramena chez Kagura. La honte se lisait aisément sur le visage de la jeune fille. Il l'avait vu aussi laide et malade... est-ce qu'il allait la détester à présent ? Ne plus venir ? Elle eut peur. Et pourtant, le lendemain, il fut présent pour l'accompagner à l'école. Cette fois-ci, elle ne fuit pas. Les journées de classe étaient un enfer toutefois. Elle n'avait pas d'amis et restait seule dans son coin. Mais elle s'en fichait, car elle savait qu'à la fin de la journée, elle verrait Haru. C'était tout ce qui comptait, ce qui lui donna la force de s'accrocher à la vie. Et ces rencontres avec l'albinos faisaient du bien à Rin. Pour une fois, elle se dit que peut-être, si quelqu'un faisait autant attention à elle, alors peut-être... peut-être qu'elle n'était pas si inutile. Et ces moments avec Haru, elle ne les détestait pas après tout. Avec lui, elle n'était pas mal à l'aise. Elle se sentait bien. Hatsuharu l'acceptait, ses qualités comme ses défauts. Il ne la jugeait jamais.

    Quelques jours après son malaise, Rin était devenue plus sage. Elle ne venait pas encore au repas avec la famille de Kagura, mais elle faisait l'effort de manger ce qu'on lui apportait dans sa chambre -mais seulement si le goût lui plaisait. Elle n'était toujours pas à l'aise avec le sanglier débordante de bonne humeur par contre. Cette joie de vivre lui donnait l'impression d'être inférieure car elle ne la partageait pas. Mais finalement, Rin se dit qu'elle n'avait qu'à l'ignorer. Après tout, avec Haru, elle était heureuse elle aussi. Grâce aux venues du garçons elle se détendait et s'autorisait enfin à sourire. Et petit à petit, elle remonta la pente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


kyoya etudiante
avatar


En savoir plus...
Âge: 19 ans
Malédiction: Signe de la Biche
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Rin Sôma   Jeu 13 Fév - 19:36


    C'est parfait, parfait ! Tu incarnes très bien le personnage, tout y est. Je n'ai aucun doute quant à ta manière de jouer Rin, aloooors.... tu es validée ! Bienvenue sur le forum ! Tu peux dès à présent commencer à RP   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Rin Sôma   Jeu 13 Fév - 20:14

Merci beaucoup ! n___n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rin Sôma   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rin Sôma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fruits Basket RPG :: Administration :: ★ Présentation :: ★ Fiches validées :: ★ Maudits-