Ce forum est fermé, merci à tous pour cette incroyable aventure ♥

Partagez | .
 

 Le chat chez la jument

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Le chat chez la jument   Mer 5 Fév - 21:22

>> Le chat errant


"Merci! mais moi je préfère la terre ferme!"
 
Elle riait doucement en me regardant et fini alors par dire doucement:
"Hum.... Allons y, j'ai hâte de voir la tête de ma mère!"
 
Je la regardais les yeux brillants, un rien de trac quand même. Le chat est toujours craintif.
« Bon bah là je te laisse me guider car je ne sais pas où tu habites. »
 
Aoi m’attrapa par le bras et m’emmena par mont et par vau vers sa demeure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Mer 5 Fév - 21:36

Je l'emmenais chez moi sans demander mon reste, je souriais tout le long du trajet en me demandant ce qu'il avait bien pu penser pour se décider aussi rapidement en passant d'un rejet pour arriver finalement par ce besoin de tendresse. Je finis par pousser la porte de la maison lachant le bras de Kyo et entrant alors:

"C'est nous!"

Ma mère passa alors sa tête rousse par le mur de la cuisine avant de dire:

"Nous avons un invité? T'aurais pu prevenir!"

"Mais m'man, comment dire ca..."

Je devins rouge ce qui la fit rire et venir alors dans le salon, elle alla alors vers Kyo et s'approcha dangeureusement, je la retins alors en lui faisant non de la tête:

"Pas.... le touche pas! C'est comme moi!"

Elle se mit à rire et me tapota la tête avant de dire:

"Bienvenue chez nous, n'ai pas peur je ne ferai pas la bêtise de te toucher vu que Aoi semble m'avoir fait comprendre que tu étais maudit, en tout cas considères toi comme chez toi!"

Je souriais alors en la voyant repartir dans la cuisine et tendit la main à kyo ayant retiré mes chaussures et me baladant alors dans la maison à mon aise. Je n'avais pas vu Hauru, je me demandais bien ou il avait pu être...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Jeu 6 Fév - 16:54

Aoi avait été assez surprise de voir la manière dont j’étais entré et sorti de ma piole chez Shiguré. En fait, je n’avais pas envi de m’expliquer ni avec Shiguré le chie et propriétaire ni avec Yuki le rat cousin qui me tapait sur le système certaines fois et puis surtout, je préférais éviter Tohru, en compagnie d’une si belle fille (dont je pouvais la cajoler, la toucher à ma guise).
« Bon bah là je te laisse me guider car je ne sais pas où tu habites. »
 
Elle me menait chez elle sans demander son reste, Aoi me souriait tout le long du trajet, semblant se demander ce qui aurait pu se passer  pour me décider aussi à passer d’une attitude de rejet à ce besoin de tendresse si soudain.
 
Nous arrivions dans un ensemble pavillonnaire traditionnel japonais, de grand espace zen : pelouse, petite étendue d’eau, un petit chemin de grandes dalles savamment disposées menant à de grande maison toutes de bois clair de merisier, toit en dalles sombres en forme de papillon inversé. De grandes baies vitrées en guise de cloison externe donnaient sur un petit promontoire entourant la demeure. Les cloisons intérieures ressemblaient à des panneaux de papier presque transparents.

 
Elle finit par pousser la porte de la maison me lâchant le bras qu’elle tenait depuis notre départ de chez moi.
"C'est nous!"
 
Sa mère passa la tête par l’encadrement de la porte de la cuisine. Et vint vers nous installés dans le salon.
"Nous avons un invité? T'aurais pu prévenir!"
 
 
Sa mère tenta de me caresser les cheveux. Sa fille l’arrêta :
"Pas.... le touche pas! C'est comme moi!"
 
Aoi me laissa un moment, déambulant à sa guise chez elle, manifestement cherchant un autre complaire.


Sa mère refit parler d’elle :
"Je vous amène des jus de fruits et des biscuits."
"Maman… C’est de trop…"
 
Navrant, on dirait que la fille avait honte de sa mère… Sa maman sortit de la cuisine et arriva dans le salon pourtant un plateau chargé. Pour un raison inconnue encore à ce jour pour moi me suis redressé et sans regarder où j’allais me dirigeais vers la porte du salon et… patatras me prit les pieds dans le tapi et j’ai cogné la mère. Etalé au sol en petit minou orange je rouspétais :
« Mais que c’est pas vrai d’être aussi maladroit… Quel con je suis ! »
 




Dernière édition par Kyo Sôma le Jeu 6 Fév - 18:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Jeu 6 Fév - 17:14

Je l'avais laissé un peu seul en bas avec ma mère celle ci était dans la cuisine et finit par revenir dans l'entrée oubliant ce que j'avais pu lui dire. Elle c'était cognée contre lui:

"Oh m'man ..."

Je me tapait la main sur le crane, déçue que ma mère ne m'ai pas écouté. Je soupirais avant de m'approcher de Kyo le prenant dans mes bras, je soupirais et fini par dire:

"Hum t'es doux niveau pelage!"

Je rougissais en le sentant ainsi dans mes bras pensant qu'avec sa taille normale il m'étais impossible de faire cela. Je le regardais alors intriguée et surtout contente de pouvoir passer du temps avec lui. Je fini alors par lui caresser la tête comme si c'était un vrai chat. J'étais contente et l'avais emmenée dans le salon me posant sur le canapé et le posant sur moi. Ma mère ammena alors les vetements et fini par s'incliner pour s'excuser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Jeu 6 Fév - 18:55

Aoi est accourue au bruit (Toto carabo, titi carabi), et se lamenta du spectacle. Sa mère à terre ramassait les morceaux de verre cassé dans une mare de boisson diverses, non loin un matou orange gisait sur le dos.
"Oh m'man ..."
 
Je pestais portant la faute de ma maladresse sur cette femme qui n’y est pour rien :
« Mais ce n’est pas vrai, cette femme qui n’écoute aucun conseil de sa propre fille… Si seulement j’étais un chat de deux mètres de haut… »
 
La jeune demoiselle me pris dans ses bras en s’installant dans le canapé :
"Hum t'es doux niveau pelage!"
 
Manifestement elle semblait heureuse de ce dénouement et de pouvoir passer du temps avec moi, profitant que j’étais chat et elle demoiselle, me caressait affectueusement. Me mis à ronronner comme tout chat qui se respecte. Soupires contenus.
*pffff… Ce qu’il ne faut pas faire pour sauver les apparences.*
 
Madame m’apporta des vêtements de rechange, des du cousin matou. Aoi me lâcha la grappe, me suis lécher consciencieusement attendant le retour de ma forme humaine me mettant à couvert derrière le canapé pour me travestir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Jeu 6 Fév - 19:16

Je souriais en le voyant partir derrière le canapé et fini par regarder ma mère et aller dans la cuisine avec elle en la regardant un peu fâchée qu'elle ne m'ait pas écoutée:

"M'man t'aurais du faire plus attention... tu sais très bien que nous n'aimons pas nous transformer ainsi.... C'est... gênant..."

J'affichais un regard de dégoût envers ma forme seconde, je n'aimais vraiment pas celle ci et cela me gênait beaucoup que l'on me voit transformée. Les seuls à avoir vu cette forme sont Kyo et zoku. Je finis alors par regarder Kyo voyant qu'il était redevenu humain mais n'avait pas encore remit ses vetements. Je soupirais et me cachais les yeux en avançant vers le salon me reposant sur le canapé sans rien dire. Une fois entendu les bruits de vetements je le regardais alors et fini par dire:

"Désolée que ma mère t'ai fait transformé... Je... Je sais ce que ca fait..."

Je soupirais et détournais le visage un peu rouge et surtout gênée qu'il se soit encore transformé. Je fini par me relever et dire:

"Hum tu veux peut etre un truc à manger? ou à boire?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Jeu 6 Fév - 19:27

"Désolée que ma mère t'ai fait transformé... Je... Je sais ce que ca fait..."
 
Elle soupirait et détourna le visage un peu rouge et surtout gênée que je me  sois encore transformé. Elle fini par me relever et dire:
"Hum tu veux peut etre un truc à manger? ou à boire?"
« Non cela ira. Content d’avoir vu ta demeure… Mais faudrait quand même que je vous quitte. »
 
C’était tout à fait faux, et j’espérais peut-être qu’Aoi me retienne. Me levais sans ménagement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Jeu 6 Fév - 19:42

Je le regardais alors un peu déçue et dis:

"Déjà? C'est dommage... J'aurais aimé que tu restes un peu plus..."

Je soupirais finissant pas poser ma main sur lui retenant le haut entre mes doigts avant de m'approcher et serrer celui ci contre moi ayant ma tête contre son dos et prenant une grande inspiration avant de dire:

"tu veux pas dormir ici plutôt? T'avais pas trop envie de voir les autres apparemment tout à l'heure... Et puis quand je t'ai rencontré Yuki t'avais tapé sur le système non? On partira plus tôt demain matin pour aller chercher ton uniforme scolaire!"

Je fermais alors les yeux étant peu sur de moi, je n'avais pas l'envie qu'il parte en encore moins qu'il se vexe mais je n'avais pas spécialement le choix. Je soupirais doucement et pinça mes lèvres de mes dents évitant ainsi de dire des bêtises. Je n'avais pas envie de l'énerver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 7:11

Elle me regardait, avec un air désemparé, avec des trémolos dans la voie.
"Déjà? C'est dommage... J'aurais aimé que tu restes un peu plus..."
« Moi aussi mais tu as vu, il suffit d’un simple petit couac pour que je pette un plomb. »
 
Aoi vint m’attraper par derrière et poser sa tête sur mes épaules. Et continua :
"tu veux pas dormir ici plutôt?… On partira plus tôt demain matin pour aller chercher ton uniforme scolaire!"
« Se serais avec bonheur Aoi… Mais… »
 
Et sans prévenir j’ai piqué une crise, montant en pression seul comme l’auguste canard Disney.
« NON MAIS QU’EST-CE  QUE TU ME FAIS DIRE LA ! »
 
Réussissant à  me calmer un peu j’ajoutais :
« Le chat n’est pas fréquentable. Je suis lunatique, ronchon… Pas une bonne compagnie pour toi… »
 
Tout en disant cela pour autant je ne m’éloignais pas pour autant trop, si aller juste dehors mais près de la maison si accueillante. ET puis pensant ne pas être entendu j'ai marmonné:
« Même si je ne reste pas ce soir... Je sais que nous aurons toujours rendez-vous… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 12:33

Je soupirais en le voyant s'énerver d'un coup, bien sur que je le savais, ayame m'avais prévenu de tout ça. Je soupirais alors ayant les larmes qui coulaient sur mes joues, j'étais malheureuse de voir qu’il s'était énervé. Puis il commença alors à partir je ne pu que le suivre voyant qu'il restait devant la maison. Je l'entendais alors dire que nous aurions toujours des rendez vous. Je fis alors un sourire avant de lui repondre ayant toujours ces larmes coulant:

"Si c'est ce que tu veux... alors je ne vais pas te forcer... Mais saches juste que je me fiche que tu sois fréquentable ou non c'est pas le signe que j'aime moi... C'est kyo comme il est ..."

Je soupirais alors m'appuyant contre la porte d'entrée toute rouge et sans plus rien dire, je pensais qu'un peu de chaleur humaine ne lui ferai pas de mal. Je fini alors par me tourner et dire:

"Si tu as peur de juste passer de bons moments je trouve ça dommage... ma mère est en train de te faire à manger... Elle n'est pas vraiment heureuse de notre malédiction et c'est la seule personne à avoir été douce avec moi. Ce n'est pas facile pour Hauru non plus tu sais quand je l'ai trouvé il vivait dans la rue.... alors je suis heureuse de voir qu'il a trouvé sa place ici... Au moins il peut se nourir et ne pas avoir peur de la transformation vu que ma mère nous adores et qu'elle aimerait tous nous rencontrer.... Enfin comme tu veux Kyo.... Ca changera rien à ce que je ressens vers toi...."

Je fini alors par pousser la porte de la maison entrant alors et lui laissant la porte ouverte afin qu'il vienne si l'envie lui prenait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 13:54

Toujours hors des murs de la demeure d’Aoi, de sa mère et d’Hauru, je boudais, autant sur ma maladresse et des divers ressentis que j’éprouvai en ce moment : La logique voudrait que je reste fidèle à Tohru, qui s’est dévouée corps et âme pour moi afin de me délivrer de ma forme de monstre genre criquet géant, et puis ce que mon cœur était en train de vivre et de découvrir avec Aoi, un brin de tendresse dans ce monde, la première fille du clan rencontrée et que j’apprécie (pas comme ce sanglier qui me collait aux basques comme un Assurancetourix en tailleur de chez Daxon sans se douter qu’elle m’encombrait). En plus la belle jeune fille qui m’invitait à rester chez elle ce soir était vraiment un canon et elle faisait tout pour aplanir les angles.
 
Tournant la tête vite fait en arrière je la voyais sur le pas de la porte, et en mode super zoom je voyais perler des larmes voilant son superbe regard.
*Kyo, tu es sans cœur ! Tu la fait pleurer alors qu’elle te reçoit comme tu es et que tu n’as pas d’efforts surhumains à faire avec cette déesse de beauté.*
 
Me prit la tête dans les mains toujours déchiré entre rester et regagner Tohru et faire amende honorable. Je l’entendais à ce moment murmurer :
"Si c'est ce que tu veux... alors je ne vais pas te forcer... Mais saches juste que je me fiche que tu sois fréquentable ou non c'est pas le signe que j'aime moi... C'est kyo comme il est ..."
« Tu es bien la première du clan à met voir ainsi, habituellement on ne m’apprécie guère… Je devrais t’en remercier. »
"Si tu as peur de juste passer de bons moments je trouve ça dommage… Ce n'est pas facile pour Hauru non plus tu sais quand je l'ai trouvé il vivait dans la rue.... alors je suis heureuse de voir qu'il a trouvé sa place ici... Au moins il peut se nourir et ne pas avoir peur de la transformation… Enfin comme tu veux Kyo.... Ca changera rien à ce que je ressens vers toi...."
 
Qui m’aurait dit un jour que je puisse susciter de tels sentiments. Je soupirais :
*Je serais vraiment injuste de partir ainsi…*
 
Fatigué de jouer la comédie contre mon cœur, de fatigue suis repassé en chaton rouquin, et me dirigeant vers elle, je me suis mis à ronronner de plus en plus fort et à me frotter contre ses jambes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 14:27

Je le vis alors revenir en version chat cette fois. Je souriais doucement le prenant contre moi dans mes bras et continuant mes caresses sur son dos. Je pouvais entendre le ronronnement qu'il pouvait émettre et pour moi c'était bien suffisant. Il semblait étrangement fatigué de sa journée et je lui déposais alors une coupelle de lait sur la table en le gardant contre moi et regardant ma mère avec un sourire. Celle ci me laissa alors l'emmener dans ma chambre avec moi ainsi que la coupelle. Je la posais alors sur mon bureau déposant alors Kyo au sol en le regardant amusée:

"Voilà ma chambre.... Merci d'être resté Kyo, ça me fait plaisir!"

J'allais alors regarder dans mon placard sortant un futon supplémentaire au sol en souriant doucement j'avais mon matelas dans un coin de ma chambre au raz du sol car je ne supportais pas de dormir en hauteur. Je souriais alors doucement avant de m'asseoir sur mon lit en le regardant:

"J'espère que ça ira... tu sais pour moi c'est normal de me comporter comme ça... en plus je ne comprend pas pourquoi tout le monde rejette le chat, tu n'as rien d'horrible ni même de repoussant et puis même si tu l'étais tu restes toi même et au moins t'es franc... Alors moi ca me conviens..."

Je finis alors par le regarder mettant alors mes jambes contre moi en soupirant. Je finis alors par poser ma tête sur mes genoux en souriant et attendant juste qu'il réagisse. Ma mère continua alors de préparer la nourriture venant alors déposer un plateau devant ma chambre comme d'habitude. Je finis alors par ouvrir celle ci en sentant l'odeur et le déposa alors sur le sol entre les deux lits.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 15:58

Cette journée plaisante, bien qu’ayant commencée par une dérouillée en règle, était aussi intense en sentiment et je me sentais un peu patraque. Du fait me suis retransformé en matou sans aucun contact. Aoi me ramassa et m’emmena dans la cuisine et me donna à laper une coupelle de lait.
Ai tenté de lui donner un coup de pâtes.
*Suis pas un vrai chaton moi !*
 
Mais c’était gentil de sa part et tout mignon : Une belle jeune fille prend soin de moi et me protège pendant que je suis un peu flapi. Elle me porta jusque dans sa chambre posant la coupelle sur le bureau et me laissa choir au sol.
"Voilà ma chambre.... Merci d'être resté Kyo, ça me fait plaisir!"
 
Pffff nuage safrané je me rechangeai en garçon. Remettant vite les vêtements qu’elle avait rapportés.
"J'espère que ça ira... tu sais pour moi c'est normal de me comporter comme ça... en plus je ne comprend pas pourquoi tout le monde rejette le chat, tu n'as rien d'horrible ni même de repoussant et puis même si tu l'étais tu restes toi même et au moins t'es franc... Alors moi ca me conviens..."
 
J’ajustais la longueur des manches et je l’écoutais.
« Le chat n’est pas vraiment part intégrante du zodiaque chinois et au-delà de se transformer en matou, ma "vraie forme" comme disent les autres de la famille est vraiment hideuse. J’ai l’air d’un criquet décharné, et dégage une odeur pestilentielle… On dit que le chat porte malheur… C’est pour cela que je ne suis pas apprécié. »
 

J’hésitais, cherchant comment le dire :
« C’est grâce à Tohru je l’admets que cette première malédiction n’est plus. Elle à réussie à me voir ainsi et conjuré le sort car n’ayant pas reculé devant ce monstre, Shiguré pourra plus t’en parler. »
 
Un instant plus tard j’ai repris :
« Quand à toi en ce moment tu me fait éprouver du bonheur… Merci beaucoup ! Merci Aoi. »
 
Elle s’installa en tailleur sur son futon et me suis allongé sur le dos, la tête contre elle, la regardant et lui souriant.




Dernière édition par Kyo Sôma le Ven 7 Fév - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 16:12

Je le regardais alors intriguée par cette description de sa forme seconde, il est vrai que je n'en avais jamais entendu parler. Je soupirais alors doucement avant de le voir s'installer mine de rien en posant sa tête contre mes jambes, et sourire, il semblait se comporter naturellement et sans faire ce chichis je rougissais alors avant de détourner le visage et dire:

"Je... Je me demande à quoi tu peux ressembler sous cette seconde forme... Vu comment tu le décris il doit être largement moins mignon que le chat! En tout cas je suis heureuse que cette fille ai pu t'apaiser sur ce point cela a dus te soulager d'un point.... Elle doit vraiment être spéciale pour toi alors..."

Je finis alors par passer doucement ma main dans ses cheveux le regardant tendrement et souriant à mon tour. D'un coté j'enviais cette fille d'avoir eu ces moments avec lui... Mais de l'autre j'étais réellement curieuse de voir à quoi elle pourrait ressembler. Je finis alors par pousser un soupire en le regardant et dis doucement:

"On devrait manger ma mère s'est casser la tête on dirait! regarde la taille de ce plateau! Hum j'espère que t'aimes les brochettes et le poisson... Hum réflexion faites t'es un chat donc tu dois aimer non?"

Je me mis alors à rigoler en mettant ma main devant ma bouche comme si je savais que j'avais fait une gaffe, je me doutais bien qu'il allait se vexer ou encore hurler au vu de ma réflexion mais c'est comme ca que je le préfère même si parfois cela fait mal. Je le regardais alors en souriant attendant qu'il se relève pour aller prendre le plateau et le servir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 17:44

J’étais toujours allongé sur le dos, les jambes repliées sur son futon et elle en tailleur contre moi me regardait, elle me souriait et moi de même. Elle me caressait les cheveux, cours carotte. J’étais bien installé la tête entre des jambes. Tout a fait détendu, j’agissais comme avec Aoi comme si elle fut ma petite amie. Je n’avais avec elle aucuns complexes. Rarement je ne m’étais sentit aussi bien.  Elle, semblait être  tourmentée. Ses fauchettes se teintèrent couleur cerise, puis elle détourna son regard. J’étais intrigué.
« Une contrariété ? »
Je... Je me demande à quoi tu peux ressembler sous cette seconde forme... Vu comment tu le décris il doit être largement moins mignon que le chat! En tout cas je suis heureuse que cette fille ai pu t'apaiser sur ce point cela a dus te soulager d'un point.... Elle doit vraiment être spéciale pour toi alors..."
« Je ne sais comment elle a pu l’apprendre, peut-être lors d’une de ses rencontre avec Akito, mais j’ai été très surprise qu’elle m’en parle et insiste pour me suivre où je me retirais quand je sentais une… Comme une poussée trop forte de ce monstre en moi… Et elle m’a vu, et loin de déguerpir elle m’a questionné au sujet de ce maléfice… »
 
Je tentais de rester calme en parlant de ces mauvais souvenirs, cela me remontait comme des casseroles accroché à moi.
« Si tu veux plus de détail sur cette forme, Shiguré devrait pouvoir te renseigner… Sinon ton protéger Hauru aussi, si il consent à te la monter… Cela c’est sûr que cela n’a rien à voir avec un petit matou, un mélange de criquet géant croisé avec un crapaud, et une fois trop aigue… »
 
Encore une grande inspiration et là je me mis en rogne ou en boule :
« Tohru, spéciale,… Niaise surtout… Et inconsciente car dans cet état j’ai grand mal à me contrôler. »
"Ne pense plus à cela. C’est fini… Je suis là."
"On devrait manger ma mère s'est casser la tête on dirait! regarde la taille de ce plateau! Hum j'espère que t'aimes les brochettes et le poisson... Hum réflexion faites t'es un chat donc tu dois aimer non?"
« QUOI !! JE SUIS PI ETRE UN CHAT, MAIS JE NE FAIS PAS RON-RON DEVANT UN BEAU POISSON. Suis chat carnivore MOI ! »
 
Dressé en un éclaire je la regardais avec un regard noir et j’étais tout hérissé. Puis en regardant sa mine étrangement goguenarde, je l’ai rassurée.
« Je te rassure, je te taquine. »
 
Et nous nous installés de part et d’autre du plateau et nous avons eut du mal à finir le tiers de ce que sa mère nous avait préparé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 17:59

Je l'avais écouté parler de pas mal de choses le concernant et concernant Tohru, je souriais en l'écoutant puis lorsqu'il se mis à râler vis à vis de ma remarque je rigolais m'y attendant totalement et aimant l’embêter et le voyant faire ainsi me rassurais sur le fait qu'il se comportait toujours naturellement même avec moi qui avait tant été à l'écart des autres. Je soupirais doucement regardant le plateau et piochant dans celui ci une fois Kyo en face de moi. Il fini par dire qu'il me taquinait:

"Tu sais tu n'as pas besoin de prendre des pincettes avec moi Kyo... Je suis habituée à avoir ce genre de remarque Zoku agissait pareil que toi sauf que lui décidait de fuir quand ses parents le saoulaient trop. Parfois il venait ici puis repartait sans rien dire. J'ai été déçue de le voir porter disparu mais d'un autre coté grâce à lui je sais plus ou moins comment tu fonctionnes..."

Je fini alors par venir m'asseoir contre lui posant ma tête sur son épaule en souriant et mangeant le dernier bout de poisson qu'il restait sur le plateau. Il restait encore pas mal de nourriture mais je n'avais pu très faim. Je fini alors par fermer les yeux et dire:

"Par contre.... évites de vouloir me griffer ca fait pas du bien!"

Je lui montrais alors la griffure de tout à l'heure au cimetière et fini par le regarder dans les yeux souriant doucement et voulant faire plus que lui sourire mais je n'osais pas trop timide pour cela. Je fini alors par lever ma main blessée doucement en le regardant voulant la poser sur sa joue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 18:56

Aoi et moi mangions de bon appétit les brochettes de loup et de légume de saison. C’était délicieux, mais franchement sa mère avait surement surestimé mon estomac.  Je m’étais bien amusé à voir sa réaction quand j’avais annoncé être un chat carnivore (comme la majorité des chats). C’est super sympa de ne pas se prendre la tête et de rester tel que l’on ait avec une belle bimba, jeune et jolie.
"Tu sais tu n'as pas besoin de prendre des pincettes avec moi Kyo... Je suis habituée à avoir ce genre de remarque Zoku agissait pareil que toi sauf que lui décidait de fuir quand ses parents le saoulaient trop. Parfois il venait ici puis repartait sans rien dire. J'ai été déçue de le voir porter disparu mais d'un autre coté grâce à lui je sais plus ou moins comment tu fonctionnes..."
 
Ce Zoku semblait être un drôle de bonhomme. Téméraire mais pas courageux. En fait cela m’a plutôt servi puisque j’ai sa belle compagne pour moi. Et je la partage volontiers avec mon cousin chaton.
« Me demande ce que Hauru dirait on nous voyant nous côtoyer ? »
 
Aoi se déplaça petit à petit pour s’installer tout près de moi inclinant sa tête sur mon épaule. Elle picora le dernier morceau d poisson sashimi restant.
Par contre.... évites de vouloir me griffer ca fait pas du bien!"
 
Elle me montra sa main balafrée, lors de notre rencontre dans le cimetière… Réaction basique et primaire d’un chat surpris par un inconnu. Je la sentais vouloir aller un peu loin qu’un simple câlin et sourire d’apparat. Elle me passa sa main ébréchée sur la joue. Me suis alors allongé sur le second futon qu’elle avait sorti du placard pour moi, en tout bien et tout honneur je l’ai invité :
« je t'autorise à venir si tu veux ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Ven 7 Fév - 19:41

Je le regardais amusée de voir qu'il se posait ce genre de questions, il est vrai que Hauru était du genre protecteur avec moi depuis son arrivée ici, je finis alors par rejoindre Kyo sur son lit avant de dire doucement:

"Hum... je pense qu'il serait méfiant dans un premier temps, tu sais c'est normal vu qu'il me protège depuis un moment... Mais je ne pense pas qu'il sera méchant ou quoi que ce soit tu sais lui aussi il ne connait pas tout les maudits!"

Je souriais en m'exclamant finissant par poser ma tête sur son torse en serrant la chemise que je lui avait donné comme haut. Je fini par dire doucement:

"tu sais Kyo pour ta question de savoir si je voulais être ta compagne,j'en ai vraiment envie mais j'ai envie que l'on prenne notre temps... Tu semble avoir pas mal de réticences pour certaines choses, mais ca se comprend vu que tu as été pas mal rejeté...."

Je soupirais doucement avant de me relever et le regarde doucement, je n'avais encore jamais été aussi proche de lui, j'avais les joues rouge et je fini alors par l'embrasser doucement en fermant les yeux et me laissant aller sur lui heureuse qu'il soit là. J'avais le coeur qui battait la chamade et surtout l'envie d'en profiter un maximum vu que j'avais réussi à le faire rester ici, ma mère entra alors sans prevenir me faisant m'asseoir directement toute rouge , elle m'annonça alors que le bain était prêt. Je regardais alors Kyo et fini par dire:

"tu... tu veux y aller en premier?"

J'étais gênée et j'affichais une mine toute rouge et enfantine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Sam 8 Fév - 12:29

Nous étions tous deux dans sa chambre, après avoir diné du plateau-repas préparé par sa maman et après nous nous sommes retrouvés ensemble allongé sur un des futons, allongé pour ma part dos sur le matelas et elle la tête sur mon torse agrippant puissamment la chemise que je portais. Me sentais particulièrement bien avec elle. Et je caressais sa chevelure tout en tentant de l’embrasser
 
Sa mère entra alors en coup de vent, houspillant sa fille pour sa conduite envers moi. Personnellement je ne voyais pas le souci. Puis lui annonça que son bain était prêt. Aoi me regarda :
"tu... tu veux y aller en premier?"
« Une vraie Mère-poule ! Tu n’en as pas assez des fois ? Une vraie douche froide ! Elle devait ne pas être très loin. »
 
Elle était un peu gênée et devint rouge de honte de s’être fait prendre en flag. Pour ma part me relevant et la houspillant, réaction épidermique :
« ET PUIS QUOI ENCORE ! Les chats N’AIMENT pas L’EAU ! »
 
Me radoucissant lui ai demandé :
« Et Hauru, comment fait-il ?... Te rassures me débarbouillerai correctement. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Sam 8 Fév - 14:53

Je fini par rigoler au vu de sa réaction et fini par le regarder amusée me relevant alors doucement et me dirigeant vers la porte de ma chambre:

"Hum bah tant pis pour toi alors! Moi je vais aller prendre mon bain! Et Hauru ... il prend une douche, c'est dans la salle de bain et celle ci est séparée d'un mur avec la baignoire, il lui arrive parfois de prendre sa douche en même temps que moi je prend mon bain, comme ca on peut papoter en même temps!"

Je souriais doucement ayant prit de quoi me changer et allant alors dans la salle de bain me mettant à nu avant d'aller dans le bain. J'entrais dans l'eau bien chaude avant de m'asseoir dedans, j'étais heureuse d'avoir rencontré kyo et fini alors par fermer les yeux en soupirant, la fenêtre juste au dessus de moi me montrait alors la pleine lune. Je soupirais alors avant de me rendre compte que cela faisait déjà 10 minutes que j'étais dans le bain. Je commençais alors à me laver avant de me rincer et sortir attachant les cheveux en deux tresses et me mettant en pyjama, noir avec quelques nœuds rose au niveau de la poitrine notamment et un autre sur le bord du pantalon. Je finis alors par sortir et retourner dans ma chambre.

"Hum désolée de l'attente. Hum si tu veux te laver tu peux y aller.... Dis moi Kyo ca te dirais d'aller faire un tour sur la terasse après?"

Je souriais doucement avant de le regarder assise sur mon matelas en le regardant tendrement. J'avais envie de passer un petit moment avec lui tranquillement sans qu'il ait à s'énerver.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Sam 8 Fév - 15:44

« ET PUIS QUOI ENCORE ! Les chats N’AIMENT pas L’EAU ! »
 
Kyo avait saisi la perche pour remontrer son caractère borné,  mais finalement cela va le priver d’un moment qui aurait pu lui plaire. Elle fini par rire de ma réaction et me regarder avec amusement, Aoi se dirigea ver la salle de bain.
 
"Hum bah tant pis pour toi alors! Moi je vais aller prendre mon bain! Et Hauru ... il prend une douche, c'est dans la salle de bain et celle ci est séparée d'un mur avec la baignoire, il lui arrive parfois de prendre sa douche en même temps que moi je prend mon bain, comme ca on peut papoter en même temps!"
 
Je l’imaginais dans la baignoire dans plus simple apparence. Elle revint au bout d’environ 40 minutes sa chevelure répartie plus ou moins équitablement en deux grandes tresses lui tombants sur épaules. Elle était vêtue d’un pyjama noir rehaussé de 3 petits flots roses sur la poitrine et un à la taille du pantalon. Lorsque je la vit je restais figé.
« Tu es resplendissante. »
"Hum désolée de l'attente. Hum si tu veux te laver tu peux y aller...."
 
J’étais embarrassé car je n’avais pas une seule tenue de nuit avec moi… J’étais coincé là…
Elle ne dit rien, elle devait avoir deviné et s’approchant d’une armoire distincte et me lança un pyjama d’homme, je devinais à qui il pouvait être. Et me suis éclipsé un temps pour me décrasser. Finalement j’ai opté quand même pour une douche chaude.
*Hum… Que c’est agréable… Je peux en profiter ici sans me faire charrié par Shiguré.*
 
Séché, coiffé en bataille, en tenue de soirée je suis revenu dans la chambre.
"…Dis moi Kyo ca te dirais d'aller faire un tour sur la terasse"
 
Je l’ai retrouvé assise sur sa couche. Me suis installé contre elle. Hochant la tête de bas en haut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Sam 8 Fév - 17:38

Je le vis alors partir se laver avec les vêtements de Hauru, celui ci n'avait pas pointé son nez de la soirée alors je n'avais pas pu lui demander son avis et tant pis pour lui. Je soupirais alors regardant kyo s'asseoir et lui prenant la main entre croisent nos doigts avant de me lever pour le tier sur la terasse de ma chambre. Je souriais alors doucement l'emmenant sur celle ci et regardant la lune en lui tenant la main. Je n'avais envie que de ça, passer un moment avec lui et ne rien dire, juste des instants magiques. Je soupirais alors avant de dire doucement:

"Je suis désolée que ma mère nous ai interrompu tout à l'heure et surtout de ma réaction... Elle ne dira rien mais je sais... je sais pas moi ca me gêne... Enfin je pense que tu comprend..."

Je finis alors par poser mon front contre son torse toute rouge avant de dire doucement:

"Kyo, merci de faire battre mon coeur si fort... Cela me fait du bien et je n'avais pas été aussi heureuse depuis un moment..."

Je finis alors par relever le visage voyant le sien proche du mien et me hissant sur la pointe des pied pour venir l'embrasser doucement gardant ma main dans la sienne et fermant les yeux. Je ne savais pas comment il allait réagir mais pour moi c'était un geste naturel que je pouvais avoir avec mon petit ami, tant que personne ne nous voyait dans ces moments rien qu'à nous cela m'allait parfaitement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Sam 8 Fév - 18:18

Je suis sorti de la salle de bain, douché – faut le reconnaitre c’est agréable, en tenue de nuit de mon cousin le chat, qu’Aoi connaissait et mieux que moi-même l’autre matou de la bande. Drôle de sensation mais cela ne me déplaisait pas, c’est sympa de porter les habits d’un autre félin. Quand je suis entré dans la chambre à couchée, la belle demoiselle me prit la main dans la sienne, entrecroisant nos doigts et m’entraina à l’extérieur, sur sa terrasse.
 
Silencieusement nous observions ensemble la voute céleste. Observant les constellations et les étoiles filantes. Un satellite vint s’interposer dans notre champ de vision. Pas un bruit, à part la nature et le bruissement des arbres oscillant au grès des vents et les cris des musaraignes chinant leur pitance.
Aoi, à ce moment me dis doucement :
"Je suis désolée que ma mère nous ai interrompu tout à l'heure et surtout de ma réaction... Elle ne dira rien mais je sais... je sais pas moi ca me gêne... Enfin je pense que tu comprend..."
« Ne t’inquiète pas… Elle veillait sur toi… Tan que cela n’arrive pas aux oreilles d’Akito, il n’y à pas de mal. »
 
Et là, au plus profond du calme revenu, elle s’appuya sur ses pointes et rouge grenadine elle m’embrassa sur la joue :
"Kyo, merci de faire battre mon cœur si fort... Cela me fait du bien et je n'avais pas été aussi heureuse depuis un moment..."
« J’en suis heureux de te procurer ce bonheur… Crois bien que c’est réciproque… »
 
Pas une lumière à l’horizon, pas bruits laissant présager d’une écoute… La lumière même de la salle principale illuminant l’extérieure se mit en veilleuse.
Je serrais un peu plus fort la main de cette fille qui me procurait une immense joie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


soma
avatar


En savoir plus...
Âge: 17 ans
Malédiction: Cheval
Profession: Etudiante

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Sam 8 Fév - 18:25

Je rougissais encore plus sur ses paroles faisant semblant de rien et continuant de regarder dehors, je fini alors par le regarder lui et non plus le ciel et dis doucement en le regardant:

"Kyo... T'as déjà eu des copines avant moi?"

J'avais posé une question qui ma passait pas la tête, rien d'autre que cela, j'étais tout de même gênée de lui demander cela et fini alors par me tourner doucement dos à lui, lui lâchant la main et restant toue rouge en regardant le sol finissant par dire:

"Désolée... c'est gênant comme question... JE... j'aurais pas dut... en plus ca regarde que toi..."

Je soupirais doucement me mordant la lèvre inférieur me trouvant bête à ce moment là. Je finis alors par me retourner et lui dire doucement:

"Kyo.... je..."

Je fini alors par l'embrasser sur la bouche sans prévenir sentant mon coeur se serrer dans ma poitrine battant à pleine cadence. Cette fois j'espérais que ma mère ne se pointe pas car je serai surement encore plus gênée que tout à l'heure. Il est vrai que cela faisait que quelques heures que nous sortions plus ou moins ensemble mais pour moi cela n'avais pas d'importance, les sentiements quels qu'ils soient était la pour être éprouvés et vécut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


En savoir plus...
Âge: 16 ans
Malédiction: Chat
Profession: Lycéen

MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   Sam 8 Fév - 18:59

« J’en suis heureux de te procurer ce bonheur… Crois bien que c’est réciproque… »
 
Aoi vira du rouge Grenadine à rouge brique et jusqu’à la racine de ses cheveux. Les chats ont une vue perçante.
"Kyo... T'as déjà eu des copines avant moi?"
« … non… Maudit, je repoussais toutes les filles afin de ne pas me dévoiler. »
 
Et puis me suis ravisé.
« Il y a bien eu Kagura, le sanglier, que les autres ont voulu me mettre dans les pattes… »
 
J’ai perçu la belle à mes côtés se rembrunir. J’ai poursuivi. Elle me tournait maintenant le dos.
« … Mais, elle est encore plus insupportable que moi. Cela n’a pas "collé". »
"Kyo.... je..."
 
Et sans prévenir, elle se retourna et déposa un baiser papillon sur mes lèvres.
*Alors là c’est moi qui ne comprend plus rien.*
 
Je sentais son cœur battre à tout rompre. J’en restais immobile, désarçonné.
« Aoi… Je… Je t’ai… Je te remercie. »
 
Je l’ai serré au plus près de mon torse et je l’ai ré-embrassé aussi sur ses lèvres, tentant d’y mettre la langue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le chat chez la jument   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chat chez la jument

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» L'urémie chez les chats âgés
» D — L'Œil du Chat
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Chat a gogo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fruits Basket RPG :: La ville :: ★ Les habitations-